Historique du refuge Le Nordet

Par Bernard De Pierre

Le Nordet  en 1974

Photo du premier groupe de clients du P’tit Bonheur que j’ai eu le plaisir de guider au refuge du Nordet par un tracé de 20 km hors piste, début février 1975. (Bernard De Pierre)

Nous sommes au printemps 1974, la mode du ski de fond prend de l’ampleur. Quelques amateurs à l’esprit montagnard priorisent le ski nordique, la longue randonnée en hors piste.

À la base de plein-air Le P’tit Bonheur, le directeur Gilles Parent et moi-même, alors chef moniteur, tous deux montagnards convaincus, décidâmes de pousser le développement du ski nordique et surtout de la longue randonnée, pour offrir à notre clientèle des itinéraires de deux jours avec coucher en refuge. C’est ainsi que nous avons entrepris la construction du premier refuge qui répondait à cette vocation dans les Laurentides : le Refuge du Nordet.

Par la suite, de nombreux stages de ski nordique ont eu lieu au P’tit Bonheur, dont celui de l’Association des éducateurs physiques du Québec. C’est ainsi que par la suite leurs membres par la suite propagèrent cette activité dans leur région respective. Dès lors, le développement de nombreux circuits et traversées de longue randonnée avec refuges se concrétisa un peu partout, dans Charlevoix, la Mauricie, la Gaspésie et dans la plupart des parcs provinciaux.

Les photos en marge illustrent le transport par hélicoptère du chalet en kit à partir de la basse de plein air Le P'tit Bonheur au site de construction du Nordet, et quelques prises de vue du montage faite par l'équipe de moniteurs

Cependant, il faut dire que ce chalet a fait tout un voyage avant de s’installer sur son site actuel. En effet, il est venu par train, de la Colombie-Britannique à Montréal après avoir traversé les Rocheuses, l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba et l'Ontario puis jusqu'au Lac Carré par le P'tit train du Nord. Enfin, par camion jusqu'au P'tit Bonheur où l'hélicoptère l'attendait pour son dernier voyage!

Changement de propriétaire

Au début des années 1990, l'auberge n'utilisait plus le refuge, en raison de son éloignement de son centre d'activités, il a été ainsi cédé à la corporation du Sentier de grande randonnée des Laurentides, Inter-Centre, pour la somme symbolique d’un dollar (1 $).

La rénovation du chalet

Après 30 ans d’utilisation, les bases qui supportaient le Nordet, des « caissons » construits en bouleau jaune étaient pourris, le refuge risquait de « débouler », ce qui aurait été une catastrophe.

C’est alors que Claude Talbot, président de la corporation du Sentier de grande randonnée des Laurentides, entreprit le sauvetage et la rénovation du refuge. Il faut dire que Claude est un « vieux de la vieille », qui est à l’origine du premier tracé du sentier de l’Inter-Centre dans les années 1975-1976.
Il trouva donc les fonds nécessaires à l'achat des matériaux, il mit sur pied une bonne équipe de travailleurs pour soulever la bâtisse et ainsi refaire les « caissons » en bois traité. Plusieurs des matériaux servant à refaire la structure ont été fournis par la scierie G. M. Dufour de Saint-Faustin. Les amateurs de longue randonnée pourront donc encore en profiter de longues années.

Bluebee

Un gros merci à nos partenaires

Municipalité Lac Supérieur Municipalité de Saint-Donat Municipalité de Val-des-Lacs CMC Talbot La Foulée Fondation Hydro Québec pour l'environnement T.D.L.